Faut-il devenir vegan ? Pourquoi arrêter de consommer de la viande ?

Faut-il devenir vegan ? Pourquoi arrêter de consommer de la viande ?
Faut-il devenir vegan ? Pourquoi arrêter de consommer de la viande ?

Les raisons de devenir végétalien

Devenir végétalien, c’est faire le choix de ne plus consommer de produits d’origine animale, que ce soit pour des raisons éthiques, environnementales ou de santé. Selon une étude menée par l’IFOP en 2021, 2,2% des Français se déclarent végétaliens, soit environ 1,5 million de personnes. Les motivations principales évoquées sont le bien-être animal (50%), la santé (41%) et l’environnement (31%).

Sur le plan éthique, les végétaliens considèrent que les animaux ne doivent pas être exploités pour satisfaire les besoins humains. Ils s’opposent à l’élevage intensif et aux conditions de vie souvent déplorables des animaux dans les fermes industrielles. Selon l’association L214, plus de 80% des animaux d’élevage en France sont issus d’élevages intensifs.

L’impact environnemental de l’élevage est également un argument de poids pour les végétaliens. L’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, selon la FAO. Il contribue à la déforestation, à la pollution des eaux et des sols, et à la perte de biodiversité. Selon une étude publiée dans la revue Science en 2018, adopter un régime végétalien permettrait de réduire de 49% les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation.

Les bénéfices santé d’une alimentation végétalienne

Sur le plan de la santé, de nombreuses études scientifiques ont démontré les bénéfices d’une alimentation végétalienne bien équilibrée. Selon l’Académie de Nutrition et de Diététique américaine, un régime végétalien approprié peut convenir à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse et l’allaitement. Les végétaliens ont généralement :

Lire  Faire son kombucha soi-même à la maison : la recette complète
  • Un IMC plus bas et un risque réduit d’obésité
  • Un taux de cholestérol plus bas et un risque réduit de maladies cardiovasculaires
  • Un risque réduit de certains cancers, notamment le cancer colorectal
  • Un meilleur contrôle de la glycémie chez les diabétiques de type 2
  • Une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association en 2019 a montré qu’adopter une alimentation végétalienne réduisait de 16% le risque de maladies cardiovasculaires par rapport à une alimentation omnivore.

    Comment équilibrer son alimentation végétalienne

    Pour profiter pleinement des bénéfices santé d’une alimentation végétalienne, il est important de bien l’équilibrer en veillant à couvrir ses besoins en nutriments essentiels. Les principales sources de protéines végétales sont les légumineuses (lentilles, pois chiches, tofu…), les céréales complètes, les oléagineux (noix, graines…).

    Certains nutriments comme la vitamine B12, le fer, le calcium ou les oméga-3 méritent une attention particulière. La vitamine B12 n’étant présente que dans les aliments d’origine animale, une supplémentation est recommandée. Les besoins en fer et calcium peuvent être couverts en consommant régulièrement des légumes verts, des légumineuses, des fruits secs, du tofu, des boissons végétales enrichies. Les oméga-3 se trouvent dans les graines de lin, de chia, de chanvre, les noix, l’huile de colza.

    De nombreuses ressources existent pour aider les végétaliens à composer des repas équilibrés et savoureux : livres de recettes, blogs culinaires, applications mobiles… Avec un peu de créativité, une alimentation végétalienne peut être aussi gourmande que saine !

    Les alternatives végétales à la viande

    Pour remplacer la viande, les végétaliens ont aujourd’hui accès à une large gamme d’alternatives végétales : steaks, hachés, nuggets à base de soja, seitan, protéines de pois… Ces produits imitent la texture et le goût de la viande, tout en étant riches en protéines végétales. Selon le Good Food Institute, le marché mondial des alternatives à la viande devrait atteindre 140 milliards de dollars d’ici 2029.

    Lire  Les légumes non conformes : une belle opportunité de consommer des légumes moins chers

    Des entreprises comme Beyond Meat ou Impossible Foods ont révolutionné le secteur avec leurs « viandes végétales » ultras réalistes destinées à séduire les carnivores. En France, des start-ups comme Happyvore ou Les Nouveaux Fermiers proposent des alternatives végétales locales et bio. Les grandes marques agroalimentaires se lancent aussi sur ce créneau porteur, à l’image de Herta ou Fleury Michon.

    Au-delà des simili-carnés, les végétaliens peuvent aussi se régaler de tofu, tempeh, seitan, houmous, falafels… Autant d’aliments protéinés et polyvalents à accommoder selon ses envies. De quoi varier les plaisirs sans renoncer au goût !

    En conclusion, devenir végétalien est un choix personnel qui peut être motivé par des considérations éthiques, écologiques ou de santé. Bien menée et équilibrée, l’alimentation végétalienne comporte de nombreux bénéfices démontrés scientifiquement. Avec la démocratisation des alternatives végétales, il n’a jamais été aussi facile de se passer de viande. Une transition qui mérite réflexion, pour aligner son assiette avec ses valeurs !